A savoir sur l’hyperglycémie

Les sujets développés dans cet article pour améliorer nos cannaissances sur l’hyperglycémie sont:

Phénomène de l’aube

L’effet Somoghi

Les symptômes d’une hyperglycémie

Comment contrôler une hyperglycémie?

Comment prévenir l’hyperglycémie?

Comment traiter l’hyperglycémie ?

Quelles sont les urgences pour l’hyperglycémie ?

Risques de complications de l’hyperglycémie.

Rétinopathie

Néphropathie

Neuropathie

Complications cardio-vasculaires de l’hyperglycémie.

Définition de l’hyperglycémie

L’hyperglycémie est un taux de sucre trop important dans le sang. Si ce taux est présent sur une période importante, on parle d’hyperglycémie chronique et de diabète.

Les causes de l’hyperglycémie sont nombreuses et notamment :

  • Un déséquilibre de l’alimentation avec un apport inhabituel de glucides
  • Une diminution des activités physiques
  • Ne pas respecter son traitement
  • La prise de certains médicaments comme par exemple la cortisone
  • Le stress ou des angoisses.
  • Un oubli de pendre son traitement
  • Une maladie : un rhume, une grippe ou une fièvre

Le phénomène de l’aube et l’effet Somogyl peuvent être aussi a l’origine d’une hyperglycémie

Phénomène de l’aube :

Peut provoquer une hyperglycémie au réveil

C’est un processus naturel qui se produit vers la fin de la nuit

Le corps libère à ce moment des hormones, telles que le cortisol, l’adrénaline et l’hormone de croissance, qui agissent dans le but, entre autres, de préparer le corps au réveil. Ces hormones favorisent la sécrétion de glucose par le foie en plus de nuire à l’action de l’insuline, ce qui fait augmenter la glycémie.

L’effet Somoghi

Du nom du professeur Michaël Somogyi, qui travailla sur le traitement des diabétiques à l’aide d’insuline dans les années 1950, l’effet Somogyi désigne une hyperglycémie rebond, qui est en fait une élévation réflexe de la concentration de glucose dans le sang par un mécanisme de compensation d’une forte baisse de la glycémie. Ce phénomène survient dans la majorité des cas au réveil, mais il peut aussi survenir dans la journée, par exemple si le sujet diabétique saute un ou plusieurs repas.

Si la concentration de glucose dans le sang chute en dessous d’un certain seuil (0,6 g/l), les spécialistes parlent d’hypoglycémie. Si l’hypoglycémie est importante, elle peut avoir des conséquences physiques et physiologiques, comme un malaise, une perte de connaissance, voire une syncope. L’organisme réagit alors en stimulant intensément la sécrétion d’hormones capables de faire remonter rapidement le taux de glucose dans le sang (hormones dites hyperglycémiantes, comme le glucagon).

Les causes de l’effet Somogyi peuvent être :

  • la pratique d’un exercice physique intense en fin de journée ;
  • une réponse variable à l’insuline ;
  • une quantité d’insuline retard mal adaptée ;
  • un repas du soir trop léger, suivi d’une longue période de jeûne pendant la nuit.

Si vous connaissez la cause de votre hyperglycémie du matin, discutez-en avec votre médecin qui peut revoir le dosage ou le type d’insuline à appliquer

Il est possible de se réveiller avec une glycémie supérieure a celle du coucher et cela sans manger

Si vous dans le cas, parlez-en a votre médecin

Les symptômes d’une hyperglycémie peuvent être :

  • De la fatigue
  • De l’irritabilité
  • Une fréquente envie d’uriner
  • Une soif intense
  • Des mycoses à répétition (infections à champignons)
  • Des plaies qui tardent à guérir
  • Une vision brouillée
  • Une faim exagérée
  • Une perte de poids inexpliquée
  • Une haleine fruitée
  • Picotements dans les doigts ou les pieds

Comment contrôler ?

  • Contrôler plus souvent son niveau de sucre dans le sang c’est-à-dire contrôler sa glycémie
  • Respecter un bon équilibre alimentaire
  • Entamer ou intensifier une activité physique

Si l’hyperglycémie n’est pas contrôlée, le diabétique peut se déshydrater très fortement et tomber dans un coma dit hyperglycémique ou faire une décompensation acidocétosique

Comment prévenir ?

Pour prévenir l’hyperglycémie, vous devez prendre les précautions suivantes :

  • Mesurer sa glycémie régulièrement
  • Prendre l’insuline ou les médicaments antidiabétiques tels que prescrits par le médecin et en respectant les doses
  • Suivre le plan d’alimentation élaboré en collaboration avec un ou une diététiste/nutritionniste

Certains aliments bien connus peuvent vous aider à maîtriser votre glycémie et à protéger vore cœur.

Ces aliments sont :

  • L’ail dont les principes actifs aident à réguler le trop de sucre dans le sang mais également à fluidifier ce dernier
  • Les épinards riches en fer et en acide alpha-lipoïques.

L’acide alpha lipoïque est un puissant anti-oxydant qui influe sur la combustion du sucre dans les cellules.

  • L’avocat qui est un fruit anti-diabète, anticholestérol et un bon coupe-faim

L’avocat possède beaucoup de tanin anti-oxydants et est un bon                       protecteur du cœur.

  • L’avoine est un anti-diabétique et anticholestérol

L’avoine contient de la trigonelline qui aide le corps à réguler sa glycémie

Les fibres ralentissent l’absorbtion des sucres au niveau des intestins et empêchent les grandes variations glycémiques.

  • Le citron qui réduit l’index glycémique des repas

Le citron reduit sensiblement la glycémie et aide à éviter fringales et prise de poids

Comment traiter  ?

  • Mesurer son taux de sucre dans le sang plus souvent
  • Boire de l’eau pour éviter la déshydratation
  • Pour la personne de type 1 : si la glycémie est supérieure à 14 mmol-l ou 252 mg/dl voyez s’il y a présence de corps cétoniques dans le sang ou dans l’urine
  • Ajuster la dose d’insuline

Quelles sont les urgences pour l’hyperglycémie ?

Appelez immédiatement le médecin si vous constatez

  • Que la personne vomît fréquemment ou est victime de diarrhées à répétition
  • Que la victime est confuse
  • Que la victime est agitée
  • Que la victime ne réagit pas lorsqu’elle est stimulée,
  • Que la victime hallucine
  • Que la victime se comporte bizarrement.
  • Que la victime est déshydratée : bouche sèche, yeux creux etc.
  • Que la température de la victime est au-dessus de 38,5°C depuis plus de 48 heures

Chez la personne diabétique de type 1

Appelez rapidement le médecin si :

  • La glycémie est supérieure à 17 mmol/L ou 306 mg/dl ET il y a présence de corps cétoniques
    • Plus de 4 mmol/L dans les urines
    • Plus de 1,5 mmol/L dans le sang
  • La glycémie est supérieure à 20 mmol/L avec nausées, vomissements et/ou douleurs dans l’abdomen.

Chez la personne de type 2

Appelez rapidement le médecin si :

  • La personne présente un taux de sucre dans le sang supérieure à 25 mmol/L et une somnolence excessive.

Risques de complications de l’hyperglycémie

Rétinopathie :

Cette complication grave du diabète est une des principales causes de cécité (perte totale de la vue) en Europe

En France la rétinopathie est la première cause de la perte totale de la vue avant l’âge de 65 ans

En France, cette maladie touche 2 à 5% de la population dont près de 90% des diabétiques.

La rétinopathie est une atteinte de la rétine qui est une fine membrane composée de cellules optiques.

hyperglycémie-rétinopathie

La rétine est parcourue par une multitude de petits vaisseaux sanguins que l’on nomme « capillaires ». Elle tapisse le fond de l’œil. Sa fonction est de réceptionner les ondes lumineuses de l’environnement pour les transmettre au cerveau via le nerf optique. Le cerveau se charge ensuite de traduire ces signaux lumineux en images. En cas d’excès de sucre dans le sang, comme au cours d’un diabète, la paroi des capillaires est fragilisée et perd son étanchéité. Il s’ensuit alors un éclatement des vaisseaux de la rétine. On parle de « micro-anévrisme ».

Des symptômes comme des difficultés de passer de la lumière à l’obscurité ou voir des lettres déformés lors de la lecture peuvent vous avertir de la présence de cette complication

Dans la plupart des cas, il n’y a pas de symptômes.

Un contrôle ophtalmique annuel est alors indispensable pour le diabétique.

La rétinopathie ouvre la porte a d’autres pathologies oculaires comme le glaucome ou la cataracte.

Le glaucome qui est une pression anormale dans l’oeil

La cataracte qui est une opacification du cristallin

Les conseils pour traiter une rétinopathie sont au départ:

  • Descendre en dessous de 7% d’hémoglobine glyquée
  • Avoir une tension artérielle inférieure ou égale à 14/8 mm Hg
  • Avoir un bilan lipidique correct
  • Contrôler son poids avec un bon équilibre alimentaire
  • Arrêter le tabac

Néphropathie

La néphropathie diabétique est une maladie du rein qui se développe après des années d’évolution chez un diabétique qu’il soit insulino-dépendant ou non

Cette pathologie touche jusqu’à 50% des personnes diabétiques au cours de leur vie

C’est une atteinte des petits vaisseaux des reins par excès de sucre dans le sang

Cette pathologie peut devenir chronique et demander en finalité une épuration artificielle du sang appelée dialyse

hyperglycémie sur les reins
Schéma des reins

Chaque rein est composé d’environ un million de néphrons (glomérule+tubule), dont le rôle est de filtrer les différentes substances contenues dans le sang pour ensuite réabsorber ce qui est encore utile en laissant les déchets s’éliminer par l’urine.
L’urine est donc générée par les reins, elle transite dans les uretères pour atteindre la vessie où elle est stockée puis éliminée lors d’une miction via l’urètre.

Les reins ont une fonction principalement :

  • De filtration et d’épuration

Dans son fonctionnement normal, notre corps produit des toxines qui s’accumulent sang le sang qui les transporte vers nos reins

Les reins éliminent ces toxines et éliminent également l’eau en excès via l’urine qui sera stockée et évacuée via la vessie.

  • D’équilibration

Le rein adapte les apports (boissons et alimentation) aux sorties (volume et composition de l’urine)

Cette activité d’équilibration porte essentiellement sur l’eau et les sels minéraux, en particulier le sodium (contenu dans le sel), le potassium, le calcium, le bicarbonate (qui règle l’acidité du sang), le magnésium.

  • De régulateur de la tension artérielle en assurant la production d’hormones qui génèrent une vasoconstriction ou une vasodilatation.

Le rein joue un rôle très important dans la régulation de la tension artérielle

  • De régulation de la bonne quantité d’eau et de sodium ou sel dans l’organisme.

La néphropathie diabétique reste longtemps sans symptômes. C’est pour cette raison que des examens annuels sont nécessaires. Les symptômes apparaissent lorsque 80% des reins sont endommagés.

Les principaux symptômes de la néphropathie sont :

  • Présence d’albumine dans les urines
  • Taux de créatine élevée dans le sang
  • Augmentation du taux de cholestérol et des triglycérides
  • Hypercoagulabilité du sang
  • Fatigue et affaiblissement
  • Apparition d’œdèmes
  • Prurit
  • Hypertension artérielle Céphalées
  • Malaises

Prévention de la néphropathie

  • Adopter un mode de vie sain : bouger suffisamment, manger sainement et ne pas fumer
  • IMPORTANT : Réguler son taux de glycémie
  • Contrôler régulièrement sa tension artérielle

Neuropathie

Le diabète non équilibré sur une longue période peut endommager les nerfs surtout ceux des membres inférieurs.

Le cœur, les organes génitaux, l’estomac, les intestins et la vessie peuvent être atteints également.

Symptômes neuropathie:

  • Diminution de la sensibilité à la douleur, au chaud ou au froid
  • Engourdissement
  • Picotements et sensation de brulures

Autres symptômes possibles :

  • Augmentation de la fréquence, de l’urgence et de l’incontinence urinaire
  • Perte de sensation de la vessie pleine
  • La vessie ne se vide pas complètement
  • Problèmes avec la fonction érectile

Le tabac, l’hypertension, le surpoids, un taux élevé de triglycérides dans le sang et un taux de sucre élevé dans le sang augmentent le risque d’être atteint de neuropathie.

Le bon contrôle de sa glycémie est la principale mesure pour éviter une neuropathie

En cas de neuropathie, une blessure au pied sans s’en rendre compte pourrait s’infecter et engendrer une gangrène qui pourrait nécessiter une amputation.

Il est recommandé d’examiner ses pieds tous les jours, d’avoir une bonne hygiène des pieds et de porter des bonnes chaussures (éviter les blessures).

Un contrôle annuel des pieds (test sensibilité) par un médecin ou par une infirmière doit être réalisé.

Complications cardio-vasculaires de l’hyperglycemie

Le diabète augmente le risque d’hypertension artérielle, d’athérosclérose qui est un rétrécissement des artères, de maladies coronarienne et d’accident vasculaire cérébral (AVC)

Complications sur le coeur

Un diabétique a un risque de mourir d’une maladie du cœur trois fois supérieur à une personne non diabétique

Les facteurs de risque de maladies du cœur pour un diabétique sont :

  • L’obésité
  • L’hypertension artérielle
  • Un taux trop important de cholestérol
Show Buttons
Hide Buttons