Cholestérol et diabète

Guide rapide pour comprendre votre cholestérol

Le cholestérol est une substance semblable à la graisse qui se trouve dans les tissus des humains et des autres animaux. Il joue un rôle important dans la structure des membranes cellulaires, dans certaines hormones et dans la fabrication de la vitamine D. Notre foie nous fournit tout le cholestérol dont nous avons besoin pour ces fonctions importantes.

70% du cholestérol est fabriqué par le foie et 30% est fourni par notre alimentation d’origine animale.

Un excès de cholestérol peut contribuer à l’athérosclérose ou à l’obstruction des artères.

cholestérol

Sans cholestérol, aucune cellule de l’organisme ne pourrait vivre et fonctionner

Valeurs normales des lipides dans le sang

Cholestérol Total: Inférieur à 2 g/L

LDL Cholestérol: Inférieur à 1,90 g/L si faible risque cardiovasculaire; Inf. à 1,30 g/L si risque modéré; Inf. à 1 g/L si risque élevé.

HDL Cholestérol: supérieur à 0,50 g/L

Triglycérides: inférieurs à 1,50 g/L

«Le niveau précis à partir duquel le cholestérol est dangereux reste difficile à fixer, et varie en fonction de chaque cas particulier. On peut dire que moins de 2 g de cholestérol total représentent un résultat parfait, tandis que plus de 3 g est mauvais. Entre les deux, cela dépend du contexte. S’il existe, par exemple, d’autres facteurs d’encrassement artériel comme l’hypertension, l’objectif sera de traiter plus rapidement (médicaments, diététique)», décrypte le Pr Bruckert.(Sorbonne Paris)

A discuter en consultation avec son médecin donc.

Le cholestérol est présent dans tous les aliments d’origine animale : viande, œufs, poisson, volaille et produits laitiers. Certains aliments d’origine animale apportent des quantités importantes de cholestérol, tandis que d’autres n’en apportent que de faibles quantités. Aucun aliment d’origine végétale ne contient de cholestérol. Un excès de cholestérol alimentaire peut augmenter le cholestérol sanguin, ce qui peut accroître le risque de maladie coronarienne. (maladies du cœur)

Bon et mauvais cholestérol

Vous entendrez souvent parler de cholestérol comme étant soit du bon cholestérol, soit du mauvais cholestérol. Pour nous aider à comprendre les deux et leurs différences, nous devons d’abord définir le mot « lipoprotéines ». Ce sont des paquets de protéines, de cholestérol et de triglycérides qui sont assemblés par le foie et circulent dans le sang. Lorsque nous parlons de cholestérol LDL, nous faisons référence au cholestérol des lipoprotéines de basse densité. Et lorsque nous parlons de cholestérol HDL, nous faisons référence au cholestérol des lipoprotéines de haute densité.

Le cholestérol LDL, souvent appelé « mauvais cholestérol », transporte le cholestérol dans la circulation sanguine, le dépose là où il est nécessaire à la construction des cellules et laisse derrière lui tout résidu de cholestérol inutilisé, comme une plaie sur les parois des artères.

Le cholestérol HDL, souvent appelé « bon cholestérol », ramasse le cholestérol qui s’est déposé dans les artères et le ramène au foie pour qu’il soit retraité ou excrété.

Le cholestérol HDL a un pouvoir protecteur des vaisseaux.

Vous pouvez facilement comprendre pourquoi il existe une distinction entre le bon et le mauvais cholestérol maintenant que vous connaissez les fonctions uniques de chacun.

Les graisses saturées proviennent généralement de produits animaux tels que le saindoux, les graisses de la viande et de la peau de poulet, le beurre, la glace, la graisse du lait, le fromage, etc. Les huiles tropicales telles que l’huile de coco et l’huile de palme sont également très saturées. Ces graisses sont généralement solides à température ambiante. Vous avez sans doute entendu dire quelque part que vous devriez limiter au maximum vos graisses saturées, mais savez-vous pourquoi ? Parce que ces graisses ont tendance à augmenter votre taux de cholestérol sanguin, ce qui augmente votre risque de maladie coronarienne.

Les graisses hydrogénées sont ces huiles végétales liquides qui ont été transformées en graisses saturées solides par un processus chimique. Ces graisses contribuent également à l’augmentation de votre taux de cholestérol sanguin.

Les graisses polyinsaturées sont liquides à température ambiante et proviennent de plantes. Exemples : huiles de carthame, de maïs, de soja, de coton et de tournesol. Les graisses polyinsaturées ont tendance à faire baisser le LDL (votre mauvais cholestérol), mais un excès peut également faire baisser le HDL (votre bon cholestérol).

Les graisses monoinsaturées sont également dérivées des plantes. Il s’agit notamment des huiles d’olive et de canola. Remplacer les graisses saturées dans votre alimentation par des graisses monoinsaturées peut aider à réduire votre LDL (encore une fois, votre mauvais cholestérol) sans pour autant réduire votre HDL (bon cholestérol). C’est pourquoi les graisses monoinsaturées sont un choix sain pour votre cœur. Cependant, n’oubliez pas qu’une trop grande quantité de toute forme de graisse peut contribuer à l’obésité.

En résumé : lorsque vous faites un choix sur les graisses que vous utilisez, gardez à l’esprit qu’une bonne santé cardiaque dépend du maintien d’un faible taux de cholestérol LDL tout en conservant un taux de cholestérol HDL.

Cholestérol et diabète

Le diabète n’entraîne pas une augmentation du LDL (mauvais cholestérol)

Par contre, l’insulinorésistance (diabète de type 2) provoque l’augmentation d’autres graisses du sang comme les triglycérides ainsi qu’une baisse du HDL (bon cholestérol)

De plus, les personnes diabétiques sont plus susceptibles de développer de l’athérome, c’est-à-dire des dépôts de plaques de cholestérol qui obstruent les artères.

Tous ces facteurs, conjugué, s’ils ne sont pas traités augmentent le risque d’un accident cardio-vasculaire chez les diabétiques .

Le risque est d’autant plus important si la personne diabétique :

  • Fume
  • Souffre d’un problème rénal
  • Possède des antécédents familiaux de troubles cardiaques.

Symptômes du cholestérol

Il n’existe pas de symptôme spécifique se manifestant lorsque l’on a un excès de cholestérol dans le sang.

On ne peut donc compter sur aucun signe pour décider de faire doser son taux de cholestérol et vérifier si tout va bien de ce côté.

L’excès de cholestérol est un phénomène silencieux, tout comme l’hypertension.

Ce n’est qu’après des années d’évolution que des symptômes peuvent se manifester, mais trop tard, car les signes sont alors ceux des complications de l’excès de cholestérol.

Prévention du cholestérol chez un diabétique

  • On conseille aux personnes diabétiques de maintenir un taux de cholestérol LDL en dessous de 1,3 g/l de sang
  • Consommer avec modération ou éviter les graisses saturés (dites mauvaises graisses) qui sont présentes dans le beurre, la charcuterie et les plats préparés.
  • Faire doser son cholestérol minimum une fois par an. Le dosage du cholestérol s’effectue avec sur une simple prise de sang à jeun (après 12 heures sans ingestion de nourriture et boisson).

En cas d’un taux de cholestérol élevé, le médecin peut vous prescrire des statines qui est un médicament qui aide à faire baisser le taux de cholestérol.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons