Insuline diabète

Le médicament employé principalement dans le traitement du diabète de type 1 est l’insuline.

Le diabète de type 1 est caractérisé par le fait que le pancréas ne produit plus du tout d’insuline. Dans ce cas, il est nécessaire de fournir de l’insuline au corps par injection.

Dans le diabète de type 2, le pancréas produit encore de l’insuline mais cette dernière n’est pas bien utilisée par le corps. En plus des médicaments, la personne diabétique de type 1 doit s’injecter de l’insuline.

Définition de l’insuline :

L’insuline est une *hormone endocrine secrétée par le *pancréas.

*hormone endocrine : Substance sécrétée par une glande dont les secrétions se déversent directement dans la circulation sanguine.

Une hormone agit de manière spécifique sur un ou plusieurs organes cibles afin d’en modifier le fonctionnement.

*pancréas :

Rôle du pancréas dans le diabète
Pancréas

Le pancréas est une glande allongée et aplatie mesurant en moyenne 20 centimètres de long et 2 centimètres de haut. Il a un poids total compris entre 60 et 80 grammes. Il a une couleur jaune rosée. Bien qu’il ait une consistance ferme, cet organe reste fragile.

Le pancréas à 2 fonctions :

  • Secréter le suc pancréatique qui intervient dans la digestion
  • Secréter 2 substances qui interviennent dans la régulation du glucose dans le sang :
    1. L’insuline qui va permettre de diminuer le taux de glucose dans le sang
    2. Le glucagon qui va permettre d’augmenter le taux de glucose dans le sang

Des projets de pancréas artificiels sont en expérimentation. Ces expériences sont très positives et donnent beaucoup d’espoirs aux diabétiques de type 1

Mode d’action de l’insuline :

Voir la vidéo : https://youtu.be/JFkjCpMBK3A

Rôle de l’insuline

L’insuline aide le glucose à pénétrer les cellules de votre organisme. Si le glucose ne peut pénétrer vos cellules, il s’accumule dans votre flux sanguin.

Dans mes cours, j’ai trouvé une explication imagée du rôle de l’insuline que je trouve très pratique

.

Insuline et cellules

L’insuline est une clé qui lorsqu’elle est entrée dans la serrure de la cellule permet au glucose d’entrer et de se transformer en énergie.

Piqures d’insuline

Les personnes traitées par injection d’insuline doivent se piquer de 1 à 5 fois par jour.

4 personnes sur 10 se plaignent de douleurs lors de l’injection

8 personnes sur 10 notent des saignements.

Ces personnes effectuent mal les injections.

Pour effectuer une injection correcte, il faut :

  • Préparer le matériel d’injection c’est-à-dire le flacon d’insuline ou le stylo injecteur, le coton, le flacon d’alcool et l’aiguille.
  • Se laver les mains avec du savon et de l’eau
  • Fixer correctement l’aiguille
  • Secouer énergiquement le stylo injecteur lorsque ce dernier contient différents types d’insuline
  • Effectuer un test pour enlever les bulles d’air et contrôler la bonne sortie de l’insuline.
  • Désinfecter la zone d’injection si cette dernière n’est pas propre et si nécessaire chez l’enfant de moins de 6 ans et chez l’adulte très mince pincer la peau entre le pouce et l’index pour former un pli
  • Injecter à 90 ° très doucement
  • Attendre 10 secondes avant de retirer l’aiguille.
  • Jeter l’aiguille dans un container spécial que vous devez ramener chez votre pharmacien

Il est fortement déconseillé de réutiliser une aiguille usagée car à force, l’aiguille s’émousse et peut favoriser l’apparition de tuméfactions.

Il faut également éviter de piquer toujours au même endroit pour éviter les hématomes et les *lypohypertrophies

*lypohypertrophies :

Une lipohypertrophie est une anomalie de la répartition du tissu adipeux corporel, qui peut croître et se développer au cours du temps dans la couche de graisse sous-cutanée où sont effectuées les injections répétées d’insuline.

Pensez que la taille des aiguilles doit être proportionnelle à la corpulence n’est pas tout à fait vrai.

Une aiguille de 4 mm suffit pour traverser la barrière cutanée.

4 mm est l’épaisseur de la barrière cutanée quelle que soit la corpulence de la personne.

Les aiguilles de 12 mm, ou 16 mm sont totalement contre-indiquées car risque d’effectuer une injection intra-musculaire qui pourrait modifier l’absorption de l’insuline.

Pour certaines personnes, les injections sont douloureuses.

Pour soulager les douleurs :

  • Sortez votre insuline du frigo quelques heures avant l’injection. En effet l’insuline froide cause plus de douleur.
  • Placer un glaçon pendant 10 à 20 secondes sur le lieu d’injection pour engourdir la peau.
  • L’aiguille de votre seringue doit être bien droite
  • N’utilisez vos aiguilles qu’une seule fois pour qu’elle soit toujours acérée

Certaines personnes ont peur des injections et pour contrer la douleur :

  • Le médecin peut vous prescrire une crème qui insensibilise la peau à appliquer une heure avant l’injection.
  • Les stylos sont plus précis et pratiques que les seringues. Ces dispositifs aident en plus à surmonter la peur de l’injection puisque, avec les stylos, vous ne voyez pas entrer l’aiguille qui est très fine.

L’utilisation des stylos engendre peu de douleur.

  • Pour certains types d’insuline, il y a même des injecteurs sans aiguille qui soufflent l’insuline à travers la peau.

Les types d’insuline

La première injection d’insuline a été effectuée en 1922

Elle a sauvé la vie d’un grand nombre de diabétiques de type 1

Au départ, l’insuline injectée aux patients provenait d’extraits pancréatiques de porc. Aujourd’hui, les analogues de l’insuline humaine sont produits par des cultures bactériennes, grâce au génie génétique. 

L'insuline

Il existe plusieurs types d’insuline :

  • L’insuline rapide doit être prise 30 minutes avant le repas, durée nécessaire à son action.
  • L’insuline intermédiaire agit en 1 heure et sur une période de 10 à 12 heures.
  • L’insuline lente agit en 1 à 2 heures et jusqu’à 24 heures ; elle est souvent prise le soir. 
  • L’insuline ultrarapide est une insuline qui possède un profil d’absorption plus rapide que les analogues d’insuline à action rapide actuellement sur le marché. Les insulines ultra-rapides sont conçues pour mimer l’action immédiate de l’insuline observée chez une personne non diabétique quand elle consomme un repas.

Il existe également des mélanges de différents types d’insuline pour conjuguer des effets rapides et retardés. Généralement, un schéma d’insulinothérapie comprend au moins deux types d’insuline différents. 

Injection de l’insuline

On peut injecter l’insuline :

  • Avec une seringue munie d’une aiguille
  • Avec un stylo prêt à l’emploi Voir vidéo : https://youtu.be/gWKu_-RCjqk
  • Avec une pompe qui peut être programmée pour injecter les doses d’insuline automatiquement. En cas de besoin d’une dose supplémentaire, il suffit d’appuyer sur un bouton.

Voir vidéo sur la pompe à insuline : https://youtu.be/9OojJACcZxY

Conservation de l’insuline

L’insuline doit être conservée au frigo dans son contenant sans jamais geler.

A partir de l’ouverture du contenant, la durée de vie de l’insuline est de 28 jours.

L’insuline ne doit jamais être utilisée apres sa date de péremption indiquée sur le contenant

Conclusion : l’insuline est souvent un produit indispensable voir vital dans les traitements du diabète.

Pour obtenir plus d’informations sur le diabète, voir mon livre électronique de 220 pages en cliquant sur l’image ci-dessous

https://yves-couset.systeme.io/c2c8944b

Pour obtenir toutes les informations sur le diabète, voir mon e-book en cliquant sur le lien suivant: https://yves-couset.systeme.io/c2c8944b

Show Buttons
Hide Buttons